Biographie

Alberto Sorbelli - Sans-titre - Crayon de couleur sur papier - 37.5 x 52.5 cm

Alberto Sorbelli
Né à Rome en 1964. Vit et travaille depuis 1986 à Paris, Rome, New York et Mysore.

Il vit ses quatre identités : le secrétaire, la pute, l’agressé, et le Fol qu’il introduit dans des musées où le système médiatique soulignant l’ambivalence des relations d’échange dans la société et le milieu artistique.

1964  Né à Rome, IT
1969  Sélectionné pour le final d’un concours de dessin national qui réunit à Milano les gagnant de chaque région de l’Italie.
1981  Entrée à l’Accademia Naziolie di Danza dI Roma.
1983  Entrée au Master International de Danse au Thêatre Romolo Valli à Reggio Emilia.
1984 Engagement comme danseur à l’opéra de Roma sous la direction Maja Plisetskaya.
1986 Obtention d’une bourse d’études avec Peter Goss à Paris.
1990  Entrée à l’Ecole Supérieure Nationale des Beaux-Arts de la ville de Paris, atelier Jan Voss.
1992  Encore étudiant aux beaux-arts de Paris, Peter Halley l’invite à faire une conférence pour les autres étudiants.
1993  Symposium Esthétique De La Prostitution, oeuvre conçue, réalisée et mise en scène par Alberto Sorbelli avec la participation: Luc Saucier, Natasha Leoff, Claire Brunet, Alain Corbin, Jean-Claude Lebensztejn, Ghislain Mollet-Vieville…
1994 Toujours étudiant, il est invité à l’exposition Hiver de l’Amour au Musée d’Art Moderne de la Ville de
2012  Paris pour mettre en place son projet: Club Hiver de l’Amour  (œuvre censurée).
1995  Diplômé à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris avec les félicitations à l’unanimité du jury.
2008  Depuis Janvier, il pratique l’ashtanga yoga 4 mois par an à K. Pattabhi Jois Ashtanga Yoga Institute Mysore Karnataka India.
2009  Chanson d’amour : œuvre participative dans l’espace du réseau social Facebook et sur rdv dans galeries, centres d’art, foires…
2012  Superstar, Alberto Sorbelli dans son propre rôle dans le film de Xavier Giannoli, Sélection Officiel – 70th Venice International Film Festival, Venice, Italie

Solo exhibitions (selection)
2013 – Bal Rêvé, festival Frasq au Générateur, Gentilly, F
2012 – Les 1000 et 1 nuits blanches, Nuit Blanche, Frasq Générateur, Gentilly, F
2011 – Esthetique de la Folie, Festival frasq, created and staged by Alberto Sorbelli, Le Générateur, Gentilly, F
2009 – L’extase de Venus, Galerie Collet Park, Paris, F
2008 – Vingt Vers, Le Pavé dans la mare et Big Bang, Besançon, F
– Et…, Espace Blank, Paris, F
2007 – En même temps, Galerie Octave Cowbell, Metz, F
2006 – Alberto Sorbelli, Galerie Guy Bärtschi, Geneva, CH
– No Bolts this wall 2, Galerie de / di / bY, Paris, F
2004 – Tentative de rapport avec la société, Galerie Maisonneuve, Paris, F
– Esthétique de la spéculation, Festival étrange Cargo, create and stage by AS, Ménagerie de verre, Paris, F
– Tragedia con intervallo, created and staged by AS, Laboratoire d’Aubervilliers, Paris, F
2003 – Esthétique de la spéculation, writen and staged by Alberto Sorbelli, Festival Pas vu Pas Pris, Hôtel de l’industrie, Paris, F
2002 – Ca se voit que j’écoute, Galerie de / di / bY, Paris, F
1999 – Vidéo- conférence, Ecole d’Architecture de Lille, Lille, F
1997 – Au bois dormant, Galerie pour la vie, CAPC, Musée d’Art Contemporain de Bordeaux, Bordeaux, F
– Bob l’éclipse, Le pavé dans la mare, Besançon, F
– Bob bing brève rencontre, Caisse des dépôts et consignations, Paris, F
1994 – Monument à la gloire de 15h. A 17h.30, ENSBA, Paris, F
1993 – Symposium esthétique de la prostitution, Chapelles des Petits Augustins, ENSBA, Paris, F
1990 – Secrétariat du secrétaire de Mr. Sorbelli, Bureau d’accueil, ENSBA, Paris, F
– Photo album, Galerie Ghislain Mollet-Vieville, Paris, F

Group exhibitions (selection)
2014 – Black is Back, No Mad Galerie, Paris, France
2012 – Musée imaginaire de Chaterine Millet, Le Salon du dessin Contemporain – Drawing Now, Carrousel du Louvre, Paris, F
– Exposition collective, Galerie Guy Bärtschi, Geneva, CH
2010 – 20 ans déjà !, Galerie Guy Bärtschi, Geneva, CH
2009 – Controverses, Bibliothèque Nationale de France, Paris, F
2008 – Controverses, Musée de l’Elysée Lausanne, Lausanne, CH
– Feminae, Galerie Guy Bärtschi, Geneva, CH
2005 – Jeu de miroirs, Pierre Molinier, Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, Bordeaux, F
– Affinités, Le Pavé dans la mare, Besançon, F
2003 – L’agresse – Trois années d’images en mouvement et 17 artistes, Atelier Grognard Rueil-Malmaison, Rueil-Malmaison, F
2002 – Et…, video performance, Festival Belluard Bollwerk, Fribourg, CH
– 21X5, Category art, sex and video, Artpress has 30 years, Centre Georges Pompidou, Paris, F
2001 – T’es toi quand tu te regardes, Musée Géo-Charles, Echirolles, F
– Silver Mist, « video clip » work presented on the exhibition Tribu dell’arte, Galleria Communale d’Arte Moderna e Contemporanea, Roma, It
– Silver Mist, « video clip » work, MAC, Lyon, F
1999 – Just from the top, Free entrance, Internet , DAP, Paris, F
– L’agressé, 48th Venice Biennale , Venice, It
– En même temps, Jeu de media avec la société, work dispersed in 18 newspapers in the exhibition Nous nous sommes tant aimés, ENSBA, Paris, F and distribute throughout the newsstands in France.
-Drawing that I found, Stéphane Ackerman, Agence d’Art Contemporain, Paris, F
1998 – L’agressé, Guggenheim Museum, New-York, USA
– Trafic d’influence, Espace Paul Ricard, Paris, F
– Donner / Recevoir, Fétiches et Fétichisme, Passage de Retz, Paris, F
1997 – Transit, Christine Macel, works from Fond National d’Art Contemporaine presented at ENSBA, Paris, F
– Bob Bing, sound and video installation, Caisse des dépôts et consignations, Paris, F
1996 – Just for Cynthia, Centre Georges Pompidou, Paris, F
– Les clefs, 619 KBB 75, Exposition Mobile, Paris, F
– Just for Cynthia, interactive video, Forum Art Basel, Basel, CH
– Bob l’éclipse, Pave dans la mare, Besançon, F
– Grand Duo Mac, Marseille, F
– L’art au corps, le corps exposé de Man Ray à nos jours, Musée d’Art Contemporain, Marseille, F
1995 – Féminin-Masculin X/Y, in collaboration with Broadcasting Agency, Centre Georges Pompidou, Paris, F
1994 – Censure à l’hiver de l’amour, Musée d’Art Moderne de Paris, France – Titre de l’oeuvre censurée : Club d’Hiver de l’amour.